Comment le Miracle Morning a changé ma vie

Au début du mois de janvier, j’ai décidé de me lever plus tôt pour écrire, méditer et faire du sport avant de commencer ma journée : c’est mon Miracle Morning. Et je vous le dis tout de suite : je ne reviendrai pas en arrière !

Pour lire le premier article sur le Miracle Morning et ce que j’en attendais avant de commencer, c’est ici.

 Miracle Morning.jpg

Je ne vais pas vous mentir, ça n’a pas été tout de suite facile. J’adore dormir et appuyer sur Snooze pour grappiller quelques minutes de sommeil est une de mes faiblesses. J’ai (un peu trop) tendance à m’identifier à une marmotte en répétant que « sans mes huit heures de sommeil, je suis K.O… ». Bon et puis j’ai décidé de commencer ce challenge en pleine semaine de syndrome pré-menstruel, synonyme chez moi de fatigue intense. Bien. Joué. Résultat : des gros coups de barre dans la matinée et une fatigue diffuse toute la journée…

En revanche, cette sensation n’a duré que la première semaine. Alors Miracle Morning ou SPM, je ne saurais pas bien dire qui est le responsable. Toujours est-il que les jours suivants ont été plus énergiques. J’ai même eu un gros pic d’énergie à la fin de la deuxième semaine ! Autre point positif : je n’ai eu quasiment aucune difficultés à me lever. Dans les premiers temps, l’enthousiasme de démarrer une nouvelle résolution me portait, je pensais que ça finirait par s’arrêter. Aujourd’hui, même si je ne me réveille pas avec le même entrain, je me lève toujours sans trop tarder.

J’ai décidé de ne pas appliquer cette routine au weekend pour deux raisons. Premièrement, je voudrais garder des moments hors-contrôle, où je peux profiter de mon sommeil sans contraintes. J’apprécie mieux ces heures de sommeil et ça ne m’empêche pas de profiter de mes journées. Et deuxièmement, je préfère être seule et au calme pour faire ces activités tranquillement, ce qui n’est pas le cas le weekend. Je préfère m’y consacrer à 100% pendant la semaine et relâcher ensuite.

A part le weekend, il n’y a qu’un jour où je ne me suis pas levée plus tôt. J’étais sortie la veille et je m’étais couché assez tard. Je me suis réveillée à 6h40 mais j’ai préféré rester au lit une heure de plus pour ne pas être trop fatiguée dans la journée.

 

Il m’a fallu un peu de temps pour roder ma routine et je ne suis toujours pas certaine que je vais la conserver telle quelle. C’est le but aussi : qu’elle puisse évoluer avec mes envies et mes besoins ! Faisons rapidement le point sur ce que m’apportent chacune des étapes de mon Miracle Morning.

Je commence par écrire dans mon journal. D’abord mes rêves : je me rappelle assez précisément de mes rêves la plupart du temps. C’est donc une étape qui me prends plus ou moins de temps, mais qui déborde souvent des 5 minutes allouées. J’aime cet exercice parce qu’il me permet d’analyser mes rêves en surface et de prendre conscience de ce qui me trotte dans la tête (certains thèmes récurrents, des histoires plus angoissantes que d’autres, des liens qui me paraissent plus clairs…).

Ensuite j’écris mes moments de gratitude de la veille. Même si j’aime me rappeler des petits bonheurs de ma journée et les consigner dans un carnet, le moment n’est pas idéal. Je suis encore en plein dans mes rêves, encore mal réveillée et j’ai du mal à scanner ma journée de la veille pour identifier ces instants.

Enfin, pour terminer ce temps d’écriture, je tiens un journal. J’écris ce qui me passe par la tête : de mon ressenti sur la journée d’hier aux attentes de ma journée d’aujourd’hui, ce qui me stresse, ce qui m’enthousiasme… Ecrire mes pensées me vide la tête et me décharge un peu du stress.

J’enchaîne avec dix minutes de méditation. J’ai utilisé l’application HeadSpace les 10 premiers jours. J’ai trouvé les premières sessions intéressantes, mais plus les jours passaient et moins j’y voyais d’intérêt. J’ai vraiment du mal à me mettre dedans, je suis à la limite de me rendormir parfois. J’ai décidé de ne pas en faire un passage obligatoire, mais de méditer uniquement quand j’en ressens le besoin. Le faire de façon ponctuelle me permettra je pense d’être plus impliquée dans cette démarche.

Je termine par 10 à 20 minutes de sport, selon le temps qu’il me reste. Je commence un échauffement rapide : je danse le temps d’une chanson. Ca réveille mes muscles et mon esprit, ça me réchauffe et me mets en condition pour attaquer la suite ! Selon mes envies, je fais ensuite des squats, des abdos, des pompes, …Je ne fais pas cette étape pour sculpter mon corps ou voir de réels progrès sur ma force musculaire, donc je ne me force pas à suivre un programme pré-établi. Evidemment c’est un plus, mais le but est surtout de m’énergiser pour la journée, de bien réveiller mon corps donc je fais vraiment selon mes envies et ma motivation avec pour seul but de faire au moins 10mn d’activité physique. Chaque étape m’apporte beaucoup, mais ce qui me rend le plus fière est de réussir à consacrer ce moment au sport tous les jours. Même si 10 à 20 minutes par jour, ça n’est pas grand chose, c’est toujours mieux que zéro, surtout que plus j’en fait, plus j’ai envie d’en faire ! 

J’enchaîne ensuite avec un bon petit dej pendant lequel je regarde rapidement mon agenda et mes mails, puis je me prépare et je pars.

Pour conclure, cette nouvelle routine a eu un impact plutôt positif sur ma forme générale. Je me sens plus en énergique, j’ai moins de coups de fatigues qu’avant. En me levant seulement 35 minutes plus tôt, j’ai réussi à intégrer à mes journées des activités qui me manquaient au quotidien.

Bilan : 1ère résolution réussie et adoptée !

Publicités

14 réflexions sur “Comment le Miracle Morning a changé ma vie

  1. Bravo pour ce challenge! Ton article tombe à pic puisque j’ai commencé aujourd’hui mon propre « Miracle Morning »… Je l’ai appelé le « Wake-Up Challenge », car c’est pour moi aussi un vrai défi de me lever tôt, mais j’imagine les bienfaits que cela peut m’apporter et puis je pense à toutes ces choses que je pourrai faire 🙂 On en reparle d’ici 2 – 3 semaines !

    J'aime

  2. Idem, je crois que je vais « Miracle-iser » une peu plus mes mornings. Je lis beaucoup d’articles à ce sujet en ce moment et je pense que je suis déjà plutôt pas mal dans mes routines du matin. Mais rendre ces moments encore plus précieux qu’ils ne sont déjà serait, je pense, un énorme +.
    Si je peux te donner un conseil, zap les mails au petit dèj. Prends encore le temps d’être dans ta bulle <3.

    J'aime

  3. C’est vrai que ça donne envie de s’y mettre, ça a l’air de faire beaucoup de bien… Cela dit, j’ai VRAIMENT du mal le matin, me connaissant je ne pense pas trouver la motivation de me lever, surtout en hiver où je n’ai qu’une envie, rester au chaud sous la couette!

    J'aime

    • Je te conseille la lecture du livre d’Hal Erold pour le coup, il parle plutôt bien de ce problème ! J’arrive à peine à croire que je me lève à 6h40 tous les matins sans grande difficulté… C’était franchement pas gagné !

      J'aime

  4. J’étais vraiment tentée par ce miracle morning. J’avais vu ce principe dans une vidéo de GeorgiaSecrets sur Youtube…mais je me lève déjà à 6h15 tous les jours pour aller bosser. Je vois pas comment je pourrais me lever plus tôt encore x’) 😥

    J'aime

  5. Ici le miracle morning ça fait presque un an – et mon arrivée en Afrique – que ça dure : yoga tout doux pour commencer, quelques minutes de méditations, un bon petit déjeuner en bouquinant et 10 minutes d’écriture … J’y ai ajouté depuis quelques jours l’interdiction d’enlever le mode avion de mon téléphone avant 8h… quand j’arrive au bureau 🙂 Et ça marche, ces quelques minutes m’apportent énormément de calme et de satisfaction pour démarrer la journée en toute sérénité 🙂

    J'aime

  6. Pingback: Mes trois conseils pour ne plus jamais abandonner le sport | Brasser de l'air

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s